Cap Vert, les enfants du cratère

Écrit par Pascale Haegler le . Publié dans Blog

fogo1Après 2 ans, on a un peu la bougeotte, l'envie d'évasion, sans traverser le monde pour autant. Alors nous optons pour le Cap Vert, et nous allons être super contents de cette destination. D'abord pas vraiment l'envie de tout organiser, nous avons pris une agence locale, Nobai, vous pouvez aussi passer par une agence française, mais la plupart passent par l'agence locale et se prennent une commission au passage!  http://www.cap-vert-trekking.com Cette dernière vous organise tout, programme à la carte selon vos envies, en liberté ou avec un guide, selon votre budget... Nous avons dû changer de plan sur place, Rosiane de Nobai a été notre ange, dynamique et efficace, elle a réadapté notre séjour de fort belle manière.

Bref séjour sur l'île de Praia, deux - trois nuits à Tarrafal pour un début de vacances tout en douceur. Puis départ sur l'île de Fogo, seul volcan encore actif de l'archipel. Nous allons à la rencontre d'un style de vie particulier. Dans l'immense cratère entourant le Pico de Fogo 2829 mètres, un village Bangaeira et des habitants fidèles malgré les éruptions. Fin 2014, début 2015 la lave à détruit le village. Aujourd'hui tout ou presque est reconstruits. Valdir, guide, témoigne "les militaires avaient fermé la zone, mais moi et quelques autres habitants on est restés, on a pu sauver les animaux"  La menace plane, les enfants du cratère restent. L'ascension jusqu'au sommet se fait tôt le matin, histoire d'éviter la grosse chaleur (il fait quand même bien froid en haut). Il est recommandé d'avoir un guide, même si pour quelqu'un qui sait naviguer c'est facile mais ça nourrit aussi les locaux. Le lendemain, via ferratta, un guide est indispensable car le cheminement n'est pas évident. Ce qu'on appellerais chez nous une randonnée grimpante (T4-T5) peut se faire sans baudrier pour un marcheur confirmé et n'ayant pas peur du vide. Dernier jour descente sur Mosteiros en passant par la caldeira mais un peu casse-pattes (1500 mètres de descente), mais les changements de végétation sont magnifiques et la tête dans l'océan Atlantique à Saò Jorge ( piscine naturelle) rafraîchissante. Incontournable de Fogo, son vin. Quel qu'en soit la couleur il est très bon et particulier avec ce petit goût basaltique. Une coopérative prduit le Chà, quelques locaux en fabriquent aussi, la teneur en alcool fait vite tourner la tête.
Petite recommandation importante, au Cap Vert comme dans d'autres destinations, le risque zéro d'une bactérie n'existe pas. Prenez les médicaments adéquats, nous avons été malades comme bien d'autres (Capverdiens y compris)
Suite du séjour tout bientôt...

Fogo4

Pico Fogo, une descente fun dans les scories

Fogo3

A part la morsure d'un scolopendre, sorte de mille-pattes, pas de vilaines bêbêtes...

Fogo2

Traversée de la caldeira avant la grande descente

 

Inscription à la newsletter

Recettes plantes

Achilée, plantin, ortie, capucine, ail des ours... confectionnez des petits régals à l'aide de nos recettes nature.

Contact

Swiss Alpine Emotion Sàrl
3961 St.-Jean
Tél.: +41 79 340 1145
info@swissalpineemotion.com