Apprivoiser le vide jour 3

Écrit par Pascale Haegler le . Publié dans Blog

accro3.3Direction Baltschiedertal pour... la cerise sur le gâteau. Premier bisse, quelques passages aériens mais rien de bien difficile. Un arbre couché en milieu du chemin offre un petit excercice sympathique et, au bord de la rivière, pratique sur des rochers inclinés pour tester l'adérence des chaussures, mais oui ça tient bien.

Un tronc permet de tester un saut, mais seul trois participants sur six osent. L'ambiance est détendue et solidaire. A chaque fois, les stagiaires s'encouragent, s'applaudissent, se soutiennent, quelle merveilleuse expérience humaine. Puis le bisse du Nirwarch et ses mutliples passages vertigineux. Ici le vide prend tout son sens et impressionne. Les planches accrochées le long de la falaise se multiplient. A chaque fois, le candidat se concentre, respire, apprivoise sa peur, et passe, sans tenir la corde. C'est un grand moment de bonheur pour les formateurs. "Nous sommes les miraculés du vide" s'exclame l'un d'entre eux. Après trois jours de stage, le bilan est plus que positif. Tous sont heureux du chemin parcouru. Certe il faut continuer à se confronter, mais les clefs qui leur ont été transmises pendant la formation permettra d'avancer. Dans les excuses du jour:

Dictionnaire des acrophobes

"Si j'ai des terroristes aux fesses j'y vais" - "mais pourquoi prendre des risques" - "anticipe pas ça sert à rien" - "j'ai pas les jambes assez longues" - "si je dis oui j'ai pas besoin d'y aller"

#baltschiedertal #peurduvide #acrophobie #aerien #SwissAlpineEmotion

swissalpineemotion acroj3 2

swissalpineemotion acroj3 3

accro3.3

Inscription à la newsletter

Recettes plantes

Achilée, plantin, ortie, capucine, ail des ours... confectionnez des petits régals à l'aide de nos recettes nature.

Contact

Swiss Alpine Emotion Sàrl
3961 St.-Jean
Tél.: +41 79 340 1145
info@swissalpineemotion.com